INDEX des SOCIETES
Agriculture / Pêche
Artisanat
Banques & Assurances
Commerce & Distribution
Décoration & Architecture
Enseignement
Immobilier & Construction
Industrie
Média
NTIC
Services
Tourisme
Transport
 
SELECTION 
DE SITES


Internet Marseille
Agence web Marseille
ebizproduction.com
Agence CMS open source Drupal
www.bluedrop.fr
Services Web Marketing
www.ebiz-webmarketing.com
Envoyer des fleurs au Liban
www.exotica.com.lb
Agence immobilière Liban
www.metrekarre.com
Envoyer des fleurs en France

BOURSE à l'EMPLOI
Offres d'Emploi
Demandes d'Emploi
 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Mohammédia valorise sa nouvelle zone industrielle

· 5.300 emplois créés à l’horizon 2012
· Investissement global de l’ordre de 4,66 milliards de DH
· Une commission spéciale veille au respect du cahier des charges

Bonnes opportunités d’affaires à Mohammédia. La ville se dote d’une véritable cité industrielle mettant à la disposition des investisseurs tous les équipements de base nécessaires à l’installation de leurs entreprises. «Cette zone comptera plus de 280 entreprises à l’horizon 2012 avec un fort potentiel de création d’emplois», explique Abdallah Zouhir, président de l’Association de la zone industrielle sud-ouest Mohammédia (AZIM), lors du lancement du premier forum de la proximité qui a ouvert ses travaux le 22 janvier.

L’impact socioéconomique de cette zone industrielle n’est pas à négliger. En effet, plus de 5.300 nouveaux emplois seront créés à l’horizon 2010. Et l’investissement des entreprises en infrastructure devrait s’élever à plus de 1 milliard de DH.
Etalée sur une superficie totale de 117 ha, dont 58 réservés à la première tranche (répartis sur 282 lots allant de 350 à 4.000 m²), la zone industrielle compte actuellement 117 lots en activité. Ils sont occupés par 79 unités industrielles relevant des différents secteurs économiques. En effet, l’industrie chimie-parachimie occupe 25 unités, soit 31% des entreprises actives. Elle est suivie par l’industrie métallique et métallurgique, avec 21 unités. L’industrie électrique et électronique ainsi que les services liés à l’industrie se trouvent en bas du peloton avec 6 unités chacune.

Concernant les investissements mobilisés, ils sont estimés à plus de 4,66 milliards de DH. L’apport de l’industrie chimie et parachimie constitue 32% de cet investissement avec plus de 1,45 milliard de DH. Quant aux entreprises de services liés à l’industrie, elles n’engagent que 160 millions de DH, soit 3% de l’investissement global.

Par ailleurs, les lots en cours de construction sont de l’ordre de 81 attribués à 75 unités. En outre, 14 unités sont déjà construites sur 17 lots mais sans démarrage de leur activité. Enfin, quelque 66 lots sont attribués pour la construction de 28 unités industrielles, mais qui sont toujours nus. Le taux de valorisation des lots attribués est estimé actuellement à 76%. Elle était de l’ordre de 11% en 2001. Quant au prix de cession, il a varié entre 350 et 900 DH/m².

Sur le plan technique, les entreprises de la zone occuperont une superficie nette estimée à un peu plus de 31 ha sur les 58 de superficie brute. Les lots sont classés en deuxième et troisième catégories, respectivement 217 et 65 lots. Aucun de ces lots n’est actuellement vacant. Et la commune s’est appropriée 26 des lots de 2e catégorie, desquels 4 sont affectés à la construction d’une pépinière.

«Afin d’éviter les spéculations, une commission d’attribution et de déchéance, présidées par le gouverneur lui-même, assure la remise des lots», fait savoir Amina Ayouch, déléguée du commerce et de l’industrie à Mohammédia. Les prérogatives de cette commission sont de veiller à l’application stricte des clauses du cahier des charges. «La nouvelle procédure de déchéance des attributaires défaillants par la commission a énormément contribué à la valorisation de la zone industrielle», ajoute-t-elle. Et pour davantage de valorisation, une grille de notation des projets industriels a été mise en place pour les attributions des lots vacants. Le nouvel acquéreur a, ainsi, un délai maximum de 24 mois pour réaliser son programme d’investissement. Faute de quoi, il sera déchu.

Autre clause de valorisation est l’adhésion systématique de tout nouvel acquéreur à l’AZIM moyennant le paiement des cotisations. «La zone industrielle de Mohammédia abrite de grandes entreprises avec lesquelles l’Agence nationale pour la promotion de la PME peut construire des partenariats», souligne Latifa Echihabi, directrice générale de l’ANPME. «L’AZIM constituerait un interlocuteur fort avec qui traiter», ajoute-t-elle. Et selon Echihabi, l’Agence nationale prépare actuellement une convention cadre avec l’AZIM. «Nous attendons des objectifs chiffrés qui seront communiqués par l’association», fait-elle savoir.

--------------------------------------------------------------------------------

Au menu du forum

Le 1e forum de proximité organisé par l’AZIM est une occasion d’échange entre les entreprises et les services publics. Des tables rondes animées par des universitaires et des professionnels vont traiter, jusqu’au 25 janvier, des moyens pour encourager les investissements. Des thèmes relatifs à l’emploi, aux impôts, à la douane, à la sécurité sociale et à la formation continue seront également débattus.

Marseille,01F�vrier2008
Rédaction
L'Économiste




L'ACTUALITE
des AFFAIRES
Opportunités d'Affaires
Investir au MAROC
Informations économiques
Adresses utiles
Forum Professionnel Accédez à notre forum professionnel où un spécialiste s'engage à répondre à votre question.


LES AUTRES 
SITES 'FIRST'

Liban
Jordanie
France - PACA
Tunisie
Egypte
Emirats Arabes Unis
First Méditerranée

SELECTION 
DE SITES


Agence web Open Source
CMS Open Source
ebizproduction.com
Envoyer des fleurs en France
 
 
First Mediterranée : Liban, Jordanie, EAU, Egypte, Région PACA, Tunisie
Agence Web Marseille : ebizproduction - Recrutement
I First Maroc I contact@1stmaroc.com I © ebizproduction 2000-2009 I