INDEX des SOCIETES
Agriculture / Pêche
Artisanat
Banques & Assurances
Commerce & Distribution
Décoration & Architecture
Enseignement
Immobilier & Construction
Industrie
Média
NTIC
Services
Tourisme
Transport
 
SELECTION 
DE SITES


Internet Marseille
Agence web Marseille
ebizproduction.com
Agence CMS open source Drupal
www.bluedrop.fr
Services Web Marketing
www.ebiz-webmarketing.com
Envoyer des fleurs au Liban
www.exotica.com.lb
Agence immobilière Liban
www.metrekarre.com
Envoyer des fleurs en France

BOURSE à l'EMPLOI
Offres d'Emploi
Demandes d'Emploi
 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Commerce extérieur - Hausse de 22% des importations

· L’essentiel est dû aux équipements et matières premières
· Mais l’alimentaire aggrave aussi le déficit

Quel bilan pour le commerce extérieur en 2007? Certes, le déficit s’aggrave. Il se monte à 137,1 milliards de DH et gagne 39,1% sur l’année 2006, selon le dernier rapport de l’Office des Changes sur le commerce extérieur. Seulement il recouvre des aspects positifs. A commencer par la part des importations constituée de biens d’équipement et de matières premières. Dans le détail, les importations de biens d’équipement ont augmenté de 19,4% atteignant 56 milliards de DH. Et c’est à l’industrie que l’on doit le gros des importations de produits d’équipement. Près de 95%, selon les statistiques du ministère du Commerce extérieur (MCE). «Cela conforte l’effort du secteur des industries manufacturières en termes d’investissement et de mise à niveau», précise le rapport du même département. Pour leur part, les importations de matières premières s’élèvent à 15,6 milliards de DH. «Constituant l’ensemble des intrants utilisés par les filières industrielles», selon le MCE, les demi-produits ne sont pas en reste. Ils ont atteint 58,8 milliards de DH en progression de 19,1%.

Globalement, les importations se montent à 256,9 milliards de DH en augmentation de 22%. «Elles sont constituées à hauteur de 81% d’importations incompressibles orientées vers l’investissement, la production ou l’approvisionnement en denrées de première nécessité». Le même département signale que «la structure des importations n’a pas connu de changement notable sauf pour les produits alimentaires en raison d’achats importants en céréales et de la hausse de leurs cours au niveau international».

Les importations de produits alimentaires s’établissent à 26,4 milliards de DH en progression de 71,3%. En cause, donc, les céréales. Pour celles-ci, les achats ont plus que doublé. Pour les blés, l’Office des Changes constate une hausse de plus de 200% des achats. Ils s’établissent à 9,1 milliards en 2007. Le prix moyen de la tonne de blé aura connu, à fin octobre, une augmentation de près de 47,6% s’établissant à 2.498 DH. «Les importations de produits énergétiques restent importantes», juge la direction des études du MCE, malgré le repli des achats de pétrole à 26,2 milliards de DH. En hausse générale de 14,2%, les importations de produits énergétiques s’établissent à 51,3 milliards de DH pour 2007.

En dehors des importations incompressibles, les achats de produits finis de consommation s’élèvent à 48,5 milliards de DH, soit près de 19% des importations globales. Elles ont progressé de 18,4%.

L’achat des voitures et leurs pièces de rechange forme la grande portion de ces importations avec une part de près de 19%. Viennent ensuite les achats de différents types de tissus avec une part de 17% et les achats d’appareils audiovisuels et de téléphonie avec une part de 10%. Ces derniers achats ont connu une hausse de 28% et témoignent selon le MCE, de «la vitalité que connaît, depuis quelques années, le secteur de la télécommunication au Maroc».

· L’offshoring dope les exportations

Les exportations de marchandises ont atteint 119,8 milliards de DH en hausse de 7% par rapport à 2006. Année qui, rappelle le MCE, a été caractérisée par «de très bonnes performances en matière de production et d’exportations». En ajoutant les services off-shoring, le total des exportations est porté à 122,3 milliards de DH. Sur l’ensemble de l’année, cinq groupes de produits représentent les deux tiers des exportations marocaines, selon le MCE. Il s’agit des articles d’habillement (24%), des phosphates et dérivés (18%), des nouveaux produits à l’export (14%), des produits de la mer (9%) et des produits agricoles (5%).

«Cette structure est en pleine transformation», note le MCE. En effet, les articles d’habillement qui constituaient le tiers des exportations pendant les années 90, ne représentent plus que 24%, en 2007. C’est aussi le cas des produits agricoles. Les ventes de phosphates et dérivées gagnent deux points dans les exportations globales, à la faveur d’une augmentation des cours mondiaux.

«Cette modification est aussi l’oeuvre de nouveaux produits fabriqués au Maroc à partir des années 2000 et des services de l’off-shoring lancés tout récemment», relève la direction des études du MCE.

Les autres recettes du commerce extérieur se seront bien comportées. Certes, en 2007, 51,8 milliards de DH d’excédent ont été dégagés par le tourisme et 55 milliards de DH ont été rapatriés par les ressortissants marocains. Mais ces rentrées ne suffisent pas à combler le déficit commercial. Le solde non couvert s’affiche à 30 milliards de DH.
Le taux de couverture quant à lui ressort à 46,6%, contre 53,2% pour 2006.

Marseille,18F�vrier2008
Rédaction
L'Orient-Le Jour




L'ACTUALITE
des AFFAIRES
Opportunités d'Affaires
Investir au MAROC
Informations économiques
Adresses utiles
Forum Professionnel Accédez à notre forum professionnel où un spécialiste s'engage à répondre à votre question.


LES AUTRES 
SITES 'FIRST'

Liban
Jordanie
France - PACA
Tunisie
Egypte
Emirats Arabes Unis
First Méditerranée

SELECTION 
DE SITES


Agence web Open Source
CMS Open Source
ebizproduction.com
Envoyer des fleurs en France
 
 
First Mediterranée : Liban, Jordanie, EAU, Egypte, Région PACA, Tunisie
Agence Web Marseille : ebizproduction - Recrutement
I First Maroc I contact@1stmaroc.com I © ebizproduction 2000-2009 I