INDEX des SOCIETES
Agriculture / Pêche
Artisanat
Banques & Assurances
Commerce & Distribution
Décoration & Architecture
Enseignement
Immobilier & Construction
Industrie
Média
NTIC
Services
Tourisme
Transport
 
SELECTION 
DE SITES


Internet Marseille
Agence web Marseille
ebizproduction.com
Agence CMS open source Drupal
www.bluedrop.fr
Services Web Marketing
www.ebiz-webmarketing.com
Envoyer des fleurs au Liban
www.exotica.com.lb
Agence immobilière Liban
www.metrekarre.com
Envoyer des fleurs en France

BOURSE à l'EMPLOI
Offres d'Emploi
Demandes d'Emploi
 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Offshoring : Les pistes d’amélioration

· Les services à forte valeur ajoutée ne sont pas au rendez- vous
· Les avantages fiscaux gagneraient à être étendus hors zones privilégiées
· La formation ne portera ses fruits que dans quelques années

Doper le PIB de plus de 110 milliards de DH et créer 100.000 emplois à l’horizon 2015. Un objectif fort ambitieux que cible le Maroc ?à travers son offre offshoring. Quel chemin parcouru depuis l’annonce de ce projet en juillet 2006?
Faire le point sur cette question est justement le propos du Conseil stratégique de l’offshoring qui devrait tenir demain, mercredi, sa première réunion (voir page 3). Sur l’ensemble des moyens mis en œuvre, trois éléments seront examinés de près: l’infrastructure, les incitations fiscales et la formation.

Sur le premier volet, le gouvernement a mis en place un programme pour la création de cinq zones dédiées. Destinées à accueillir les professionnels de l’offshoring, leur déploiement est prévu grâce à CasaNear- shore, Rabat Technopolis, Tanger-Shore, Fès-Shore et Marrakech-Shore. Pour sûr, la médiatisation autour de chacun de ces chantiers varie sensiblement. Tout comme leur avancement d’ailleurs. CasaNearshore, en dépit de quelques retards, a déjà fait le plein.

Les 8.000 m2 de la première tranche ont été distribués aux entreprises qui prévoient d’employer 3.600 personnes. Les lots de la seconde tranche, pour 2008, ont tous été réservés. Et pour l’année prochaine, près de 84% de la plateforme est déjà prise. Près de 33 entreprises, et non des moindres (Tata, Cap Gemini, Bull, Dell, Logica, Ubisoft...), ont signé un contrat de bail. Seul couac, les services anticipés à? forte valeur ajoutée, ne sont pas au rendez-vous. ?Les signataires sont tous dans l’ITO (ndlr: Information Technology Outsourcing). Mais en termes de BPO (ndlr: Business Process Outsourcing), il y a un retard?, relevait Ahmed Réda Chami, ministre du Commerce et de l’Industrie à l’occasion de son intervention au Club de L’Economiste.

Reste également le problème de la difficulté d’accès au site. L’idée de construire des infrastructures d’accompagnement urbain avait déjà été évoquée au démarrage du chantier en 2005. Mais depuis, la réflexion n’a pu ê?tre menée à terme.
Les travaux au Technopolis de Rabat, quant à eux, avancent discrètement mais sûrement. Les maîtres d’ouvrage assurent être en avance sur le calendrier (voir article page 6).

Sur le volet fiscal, le package concocté par le gouvernement ne profite qu’aux entreprises installées dans les zones dédiées, pour le chiffre d’affaires réalisé en devises. Sont éligibles les sociétés qui réalisent au moins 70% de leur chiffre d’affaires à l’export, et ce à partir de la troisième année qui suit le début de leur activité ou de leur installation.

Les entreprises qui remplissent ces conditions bénéficient de l’exonération totale de l’IS pendant une période de 5 ans consécutifs, qui court à compter de l’exercice au cours duquel la première opération d’exportation a été réalisée. Au-delà de cette période, les entreprises éligibles profitent d’une réduction de 50% de l’IS.

De plus, les entreprises installées dans les zones offshores bénéficient d’une contribution de l’Etat qui limite la charge fiscale de l’IR à? 20% de la masse salariale.

Ces mesures rendent tout juste le Maroc compétitif vis-à-vis de ses concurrents. En effet, le rapport entre les charges patronales et le salaire versé à l’employé, au Maroc, est l’un des plus élevés au monde. «La taxation du capital humain est trop élevée au Maroc», insiste Chami.

Autre facilitation, un système de guichet unique est prévu au niveau de chaque zone dédiée.

En somme, les incitations sont bien au rendez-vous. Se pose toutefois le problème des entreprises éligibles pour bénéficier des dispositions fiscales préférentielles mais qui ne sont pas localisées sur les zones dédiées.

Concernant la formation, un programme national aux métiers de l’offshoring est mis en place. Il concerne 12 spécialités et prévoit la formation de 22.000 lauréats à l’horizon 2009, dans le cadre d’un partenariat entre l’OFPPT, l’Anapec et les universités nationales. Toujours dans le même volet, un programme d’assistance à la formation a été mis en place en faveur des jeunes embauchés pour la première fois, dans le cadre duquel l’Etat prend en charge la totalité des frais de formation qui peuvent atteindre 65.000 DH par personne sur une durée de 3 années.

Seul hic, les premières promotions ne seront opérationnelles que dans quelques années. D’ici là, les entreprises qui s’installent auront beaucoup de difficultés à trouver les profils adéquats.

Autre cause de tracas pour les professionnels, l’arrivée de nouvelles entreprises augmentera la demande en ressources humaines expérimentées, qui se font déjà rares. Ce qui tirera nécessairement à la hausse les niveaux de salaire, entamant par là même l’avantage compétitif du Maroc.

Marseille,30Mars2008
Rédaction
L'Économiste




L'ACTUALITE
des AFFAIRES
Opportunités d'Affaires
Investir au MAROC
Informations économiques
Adresses utiles
Forum Professionnel Accédez à notre forum professionnel où un spécialiste s'engage à répondre à votre question.


LES AUTRES 
SITES 'FIRST'

Liban
Jordanie
France - PACA
Tunisie
Egypte
Emirats Arabes Unis
First Méditerranée

SELECTION 
DE SITES


Agence web Open Source
CMS Open Source
ebizproduction.com
Envoyer des fleurs en France
 
 
First Mediterranée : Liban, Jordanie, EAU, Egypte, Région PACA, Tunisie
Agence Web Marseille : ebizproduction - Recrutement
I First Maroc I contact@1stmaroc.com I © ebizproduction 2000-2009 I